La Gymnastique Artistique Féminine (ou GAF) est la reine des disciplines gymniques. Gracieuses et explosives, ainsi sont les gymnastes qui doivent y rivaliser de force et de souplesse dans des exercices audacieux et originaux.

Présentation

En Gymnastique Artistique Féminine, la gymnaste recherche apprécie l'élégance et la technicité aux barres asymétriques, l'équilibre à la poutre, la légèreté et la chorégraphie au sol, l'impulsion au saut de cheval. Chacun de ces quatre agrès, tous les plus difficiles les uns que les autres, exige le plus haut degré de perfection : le réglage et la coordination des mouvements, le tout combiné doit cohabiter en harmonie, dans une composition de mouvements créatifs.

Origines

Dès l'antiquité, à l'occasion de cérémonies sacrées, de jeunes gens exécutaient des voltiges sur cheval de bois et autres acrobaties.A travers les âges et les civilisations, les saltimbanques ont perpétré l'art des figures acrobatiques, des sauts et des équilibres. Certains mouvements ont largement inspirés la gymnastique contemporaine.Pendant longtemps, la gymnastique a regroupé les divers entraînements physiques, réservés aux hommes, effectués par les athlètes sans but de compétition : lutte, course à pied.... Le substantif «gymnastique» vient du grec «gumnos», lequel signifie nu. Et cette nudité explique pourquoi les femmes n'étaient pas admises aux Jeux du passé, même au titre de spectatrices !

Les agrès

  • Le sol : la légèreté de l'être
    Le sol est l'épreuve phare de la gymnastique féminine. La chorégraphie doit correspondre au caractère de la musique. Elle vole, virevolte, tourne, saute et danse à la fois avec grâce et virtuosité, pendant plus d'une minute dix.
  • La table de saut : vive comme l'éclair
    Chaque saut possède sa propre valeur en fonction de sa difficulté : la complexité du saut, l'envol, la tenue du corps et la réception. Cette dernière doit être bien contrôlée. La note du saut résulte de la moyenne des deux sauts.
  • La poutre à la conquête de l'équilibre
    Pendant plus de 70 secondes, sur une bande de dix centimètres, la gymnaste se joue des lois de la pesanteur. Cet exercice associe acrobaties, souplesse, équilibre, rythme et expression. Une technique de précision et un grand pouvoir de concentration sont les clefs de la réussite à cet appareil de vérité.
  • Les barres asymétriques : l'éloge de la virtuosité
    Très spectaculaire, cet appareil requiert force, précision, concentration et courage. La gymnaste, sans temps d'arrêt, évolue sur les deux barres, dans les deux directions (avant / arrière), au-dessus, entre et au-dessous des barres.