LES JEUX OLYMPIQUES > La Gymnastique Artistique Féminine aux Jeux
 

La Gymnastique Artistique est l'une des disciplines phares des Jeux Olympiques. Remontons l'histoire de cette discipline.

La Gymnastique est l'une des disciplines les plus anciennes des Jeux Olympiques. On la retrouve dès l'édition de 1896, à Athènes... mais uniquement pour les messieurs! Il faut patienter jusqu'en 1928 et l'édition d'Amsterdam pour voir l'apparition de la compétition féminine. Cinq nations sont présentes et exécutent des mouvements d'ensemble au sol et aux agrès. 8 ans plus tard, la GAF obtient son indépendance face à la GAM, avec une compétition propre, composée de mouvements d'exercices libres et imposés.

En 1948, à Londres, la compétition se fait en salle. De nombreuses innovations marquent cette édition: les dimensions des agrès (10 cm pour la poutre, 10mx10m pour le sol). Les gymnastes ont même l'opportunité de se présenter... aux anneaux! En 1952, le programme individuel est officialisé. C'est véritablement à partir de cette date que la Gymnastique acquiert sa forme définitive.

S'en suivront de nombreuses éditions, chaque fois marquée par les évolutions des difficultés. Les Championnes Olympiques se succèdent. En 2008, à Pékin, les Chinoises et les Américaines sont les nations les plus titrées: la Chine s'offre le concours par équipe et les barres asymétriques tandis que les Américaines s'imposent au concours individuel ainsi qu'à la poutre. En sera-t-il de même pour cette édition 2012, à Londres?

     
  Infos +
 
Nadia Comaneci restera à jamais dans l'histoire des Jeux. Âgée d'à peine 15 ans, elle accumule en 1976, à Montréal, les 10/10, grâce à des programmes d'une grande richesse. Elle reste aujourd'hui l'une des gymnastes les plus connues dans le monde!
























 
La Gymnastique Artistique Féminine Les Jeux Olympiques L'équipe de France Zone multimédia Résultats